Mesures anciennes

LES ANCIENNES MESURES de LORRAINE et du BARROIS

 (Copyright FranceGenWeb : R. WEILAND)

mesures anciennesL’utilisation du système métrique n’a été obligatoire qu’à partirPoids-et-mesures de 1840 (loi du 4 juillet 1837). Jusqu’à cette date, les mesures étaient diverses et elles pouvaient varier d’un lieu à l’autre au sein d’un canton.

1.  Anciennes unités de longueur

Nom de la mesure ancienne Equivalence métrique
toise de France (ou du Roi)= 6 pieds de 12 pouces; 1 pouce= 12 lignes; 1 ligne = 12 points       1,949 m
toise (ou perche linéaire) de Lorraine= 10 pieds de Lorraine de 10 pouces; 1 pouce = 10 lignes; 1 ligne = 10 points           2,858 m
toise de Bar =10 pieds barrois de 10 pouces; 1 pouce = 10 lignes; 1 ligne = 10 points           2,944 m
aune de Paris = 3 pieds 7 pouces 10 lignes du Roi           1,188 m
aune de Bar = 2 pieds de Roi           0,650 m
aune à toile de Bar = 1 pied 11 pouces 10 lignes de Roi           0,591 m
aune de tisserand = 2 pieds 6 pouces 6 lignes de Roi           0,825 m
lieue de poste de France = 2 000 toises françaises ou de   Roi         3,898 km
lieue terrestre         4,444 km
lieue de Lorraine         4,938 km

2. Anciennes unités de poids

La Lorraine ou le Barrois n’avaient pas de mesures spécifiques de poids. L’unité de poids était la livre de Paris qui valait 0,490 kg. Les sous-multiples étaient le marc, l’once, le gros et le grain. Une livre valait 2 marcs; un marc valait 8 onces; une once valait 8 gros; un gros valait 72 grains.

3. Anciennes unités monétaires

Une livre valait 20 sous; un sou valait 4 liards; un liard valait 3 deniers. Un blanc valait 4 deniers. La livre de Lorraine valait environ 0,75 livre tournois. Un louis d’or valait 24 livres. Un franc barrois valait 12 gros barrois qui valait lui-même 16 deniers.

4. Anciennes unités de surface

Nom de la mesure ancienne    Equivalence métrique
toise carrée de France    3,799 m2
toise carrée de Lorraine    8,175 m2
arpent de Paris   34,188 ares
arpent de Lorraine  (mesure forestière du Barrois et du Clermontois)   20,438 ares

Pour les surfaces agraires, la variété des mesures en usage dans la région était très grande. L’unité était le journal ou jour pour les cultures, la fauchée pour les prés et l’arpent pour les bois. Le journal était divisé en verges carrées dont la taille variait généralement entre 25 m2 et 50 m2 (taille de la verge comprise entre 5m et 7m; un vergeon valait la moitié d’une verge). Un journal était le plus souvent constitué de 64, 80, 100 ou 120 verges carrées.

5. Anciennes unités de volume

Nom de la mesure ancienne Equivalence métrique
pied cube         34,277 dm3
toise cube          7,404 m3
bloc de pierre de taille ( Barrois)          0,198 m3
corde des eaux et forêts  (bois de chauffage)          3,840 stères
corde de Lorraine  (bois de chauffage)          2,992 stères
corde du Clermontois (bois de chauffage)          2,860 stères

6. Anciennes unités de contenance

Les mesures pour le grain étaient différentes de celles que l’on utilisait pour les liquides. Pour le grain, les unités en usage étaient le boisseau, le bichet, le minot, le franchard, le quartel ou le résal. De plus, leur valeur changeait selon que la mesure était raclée, roiselée, sciée ou comble.

Nom de la mesure ancienne mesure roiselée mesure raclée mesure comble
boisseau de Bar           –
17,68 l
23,57 l
minot de Bar
31,72 l
           –            –
boisseau de Ligny           –
19,24 l
25,64 l
minot de Ligny
30,60 l
           –           –
boisseau de Commercy           –
26,77 l
35,70 l
boisseau de Saint Mihiel           –
  19,28 l
  25,71 l
boisseau de Varennes           –
17,91 l
20,89 l
bichet de Gondrecourt           –
66,67 l
83,37 l
bichet de Vaucouleurs           –
59,92 l
74,92 l
bichet de Pont à Mousson           –
24,45 l
32,24 l
bichet de Toul
94,76 l
           –            –
bichet d’ Essey en Woevre           –
22,20 l
29,56 l
franchard de Fresnes           –
26,84 l
          –
franchard de Verdun           –
25,56 l
31,95 l
résal de Nancy
119 l
117,20 l
          –
boisseau de Montmédy           –
17,40 l
21,26 l
boisseau de Grandpré           –
16,21 l
20,26 l
bichet de Damvillers           –           –
18,33 l
boisseau de Ste Ménéhould           –
19,30 l
24,10 l
boisseau de Saint Dizier           –
21,90 l
26,00 l
boisseau de Joinville           –
28,50 l
          –
boisseau de Châlons           –
17,70 l
23,63 l
boisseau de Condé           –
20,46 l
29,40 l
boisseau d ‘Evres           –
21,18 l
29,30 l

Pour les liquides, on utilisait la pièce, le pot et la pinte. Le pot valait deux pintes. La contenance de la pièce variait selon le lieu entre 60 et 90 pots.

Nom de la mesure ancienne    Equivalence en pots         Equivalence en litres
pièce de Bar                  84                 194,58 l
pinte de Bar                                     1,158 l
pièce de Ligny                  81                 187,60 l
pinte de Ligny                  –                   1,302 l
pièce de Saint Mihiel                  72                 166,78 l
pièce de Bémont                 60                 161,50 l
pièce de Damvillers                 64                 194,60 l
pièce de Fresnes                 72                 178,81 l
pièce de Verdun                 78                 193,71 l
pièce de Vaucouleurs                 72                 166,78 l
pot de Gondrecourt                  –                   2,845 l

 

Les commentaires sont fermés.